Les Troglodytes

Les Troglodytes

  • L'éperon du Château 1911

A propos des Troglo(s)

Troglodytique ça veut dire quoi ?

Troglodyte n.m :  du grec « trogle » trou et « dytes » s’enfoncer.

1. Personne qui habite une grotte ou une demeure creusée dans la roche.

2. Très petit passereau au plumage brun, à la queue dressée, au bec fin et pointu, insectivore, vivant dans le creux d’un arbre ou le trou d’un mur.

Sous l’antiquité latine, Strabon, Hérodote ou Pline l’Ancien ont employé le mot pour désigner un peuple éthiopien qui vivait sous terre.

Mais le mot en français n’est apparu qu’au XIIe siècle, et n’a été que très peu utilisé pendant des siècles.

On appelait , par exemple, au siècle dernier en Anjou , les habitants des lieux creusés des « mousseaux » qui vient du mot « musse » (cacher).

Ce n’est finalement que depuis que l’on s’intéresse à notre patrimoine troglodytique que le terme est aujourd’hui plus facilement utilisé.

Mais par confusion l’emploi de « troglodyte » désigne fréquemment « l’habitation troglodytique » alors qu’il s’agit plus précisément de la personne et non du lieu.

Il serait plus juste d’utiliser les mots cave d’habitation, cave demeurée ou cave « demeurante » pour évoquer ces lieux creusés.

Et Troglo c’est qui ?

Le préfixe troglo, sert à  constituer des mots de la même famille, comme troglodytique, troglobie, troglodytisme…

Mais troglo s’utilise depuis peu seul, remplacant « habitat troglodytique », et s’emploie aussi bien comme adjectif que comme nom… et aussi bien au masculin qu’au féminin.

Finalement le troglodyte c’est vous, le temps de votre séjour, dans un de nos troglos !